News

Coronavirus Solutions harmonisées pour le système éducatif

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) a adopté des principes et mesures communs pour le système éducatif afin de faire face aux conséquences du coronavirus. L'année scolaire 2019/2020 sera validée intégralement dans tous les cantons. Dans le cadre de la formation des enseignantes et enseignants, les solutions de compensation développées par les écoles pédagogiques et les universités pour remplacer les stages pratiques et d’autres attestations de formation seront reconnues comme équivalentes.

Coronavirus Exploiter le potentiel de la communauté scientifique

La Confédération met en place une «Task Force nationale COVID-19». Elle entend ainsi exploiter le potentiel de la communauté scientifique suisse pour maîtriser la pandémie. La Task Force a pour mission de conseiller les responsables politiques et les autorités et de les soutenir dans les processus décisionnels, ainsi que d'identifier les thèmes de recherche et les mesures spéciales pour promouvoir l'innovation. Cet organe consultatif est dirigé par Matthias Egger, président du Conseil de la recherche du Fonds national suisse (FNS), et repose sur la coopération entre le Domaine des EPF, le FNS, swissuniversities et les Académies suisses des sciences.

CER Advanced Grants 16 encouragements de l’UE pour la Suisse

Le Conseil européen de la recherche (CER) a annoncé les bénéficiaires des Advanced Grants. Ces instruments servent à soutenir des chercheurs et des chercheuses établis et à la pointe dans leur domaine. Les encouragements s’élèvent jusqu’à 2,5 millions d’euros par projet. Parmi les 185 Advanced Grants, 16 sont décernés à des scientifiques en Suisse. Ces derniers sont affiliés aux universités de Genève (4), Zurich (3), Berne (2) et Bâle (1), de même qu’à l’EPFZ (2) et à l’EPFL (1), à l’Institut Friedrich Miescher (2) et à l’Institut tropical et de santé publique suisse (1). 

Point de vue

Année décisive pour la formation et la recherche

Mathias Reynard
Conseiller national, membre du Team politique FUTURE

Le domaine de la formation, de la recherche et de l’innovation fait face à une année politique décisive. Le Conseil fédéral a transmis au Parlement le Message sur l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pour les années 2021 à 2024 (MFRI). Dans la deuxième partie de l’année suivront les négociations sur la participation de la Suisse au 9ème programme-cadre de recherche de l’UE Horizon Europe et la question de la participation au programme de formation Erasmus.

Le Conseil fédéral fait preuve de vision à long terme. Il anticipe dans le cadre du MFRI l’incertitude liée aux coûts de la participation aux programmes de recherche de l’UE dès 2021, pour l’heure inconnus. Il montre ainsi son plein soutien à la communauté scientifique suisse, qui nous rappelle que cette participation est une condition essentielle de notre succès pour les dix à vingt prochaines années. Pour Erasmus aussi, le Conseil fédéral a préparé le terrain pour une participation ou la poursuite d’une solution suisse.
 
Le Parlement a un rôle crucial à jouer. Il lui appartient de soutenir l’approche du Conseil fédéral, tout en apportant sa touche. Comme enseignant, je trouve que la question de la formation continue, des compétences de base, mais aussi des bourses d’études, parents pauvres des dernières périodes, mérite un soutien accru.