News

CSS Sabine Süsstrunk devient présidente

Sabine Süsstrunk, professeure à la Haute école polytechnique de Lausanne (EPFL), assumera la présidence du Conseil suisse de la science (CSS). Élue par le Conseil fédéral, cette informaticienne prendra la succession de Gerd Folkers, qui présidait le CSS depuis 2016 et qui conserve la fonction jusqu’à fin 2020. Le CSS, composé de 15 personnes, conseille le Conseil fédéral dans tous les domaines relatifs à la politique de la recherche et de l’innovation.

Essais pilotes avec du cannabis La CSSS-E favorable aux études

Par 8 voix contre 4, la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil des Etats (CSSS-E) a donné son feu vert à l’introduction d’un article relatif aux projets pilotes dans la Loi sur les stupéfiants. Ce faisant, elle approuve la possibilité de mettre en œuvre des études scientifiques avec du cannabis, à l’instar du Conseil national. Par ailleurs, la CSSS-E estime que le cannabis utilisé dans ce cadre devrait si possible provenir de la production biologique suisse. Le projet sera prochainement débattu dans la Chambre des cantons.

Innosuisse Douze NTN – Innovation Booster

Innosuisse, l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation a lancé un nouvel instrument d’encouragement réunissant des partenaires du monde de la recherche et de celui des entreprises: les NTN – Innovation Booster. Pour la période d’encouragement 2021-2024, Innosuisse a approuvé douze demandes d’encouragement sur un total de 64 demandes reçues. Les idées d’innovation seront soutenues par un budget d’encouragement de 21,3 millions de francs sur quatre ans.

Point de vue

«Safety first» dans le domaine FRI

Matthias Michel
Conseiller aux Etats, Membre du Team politique FUTURE

La lutte contre la pandémie a donné une nouvelle signification à la sécurité. Et comme rarement avant cette crise, les regards sont braqués sur la contribution indispensable de la science, de la recherche et de l’innovation. C’est dans ce contexte que le Parlement se prononcera sur le financement du domaine FRI pour les quatre prochaines années.

La CSEC du Conseil des Etats soutient le Message FRI 2021-2024 avec l’accent sur la maîtrise de la transformation numérique. Elle insiste en outre sur l’encouragement à l’innovation. Pour la CSEC-E, il est essentiel de garantir une sécurité de planification aux acteurs FRI. C’est donc à l’unanimité qu’elle demande de renoncer aux blocages des crédits dans le Message FRI.
 
Le Conseil fédéral prévoit de libérer ces crédits seulement si la croissance moyenne dans le domaine FRI ne devait pas dépasser 3%, inclues les dépenses pour les programmes de l’UE. Les crédits bloqués à hauteur de 312 millions de francs représentent environ 1% du volume total du Message. L’incertitude générée pour la planification des acteurs FRI est dès lors disproportionnée par rapport à l’utilité des blocages de crédits sur le plan de la politique financière.
 
Le principe «Safety first» doit valoir aussi pour le financement fiable de la place suisse de la science et de la recherche – en particulier dans l’après-coronavirus.