News

Recherche sur l’être humain Révision de la loi pour une meilleure protection des participant-es

Le Conseil fédéral a adopté la révision des dispositions d’exécution de la loi relative à la recherche sur l’être humain (LRH). L'objectif de la modification est de renforcer la protection des personnes qui participent à des projets de recherche tout en améliorant les conditions-cadres de la recherche, notamment grâce à la numérisation. La révision entrera en vigueur le 1er novembre 2024 et sera suivie d'une révision totale de la LRH. 

Infrastructures de recherche Signature d’un accord renouvelant l’accès à l’ILL

Martina Hirayama, secrétaire d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation, a signé au nom du Conseil fédéral un accord renouvelant la participation de la Suisse à l'Institut Laue-Langevin (ILL) pour les années 2024-2028. Le Parlement avait déjà accepté cette participation en 2020 et accordé un crédit de 12 millions de francs. L'engagement de la Suisse pourra être porté à 26,4 millions de francs et être étendu jusqu'en 2033, pour autant que le Conseil national et le Conseil des Etats approuvent les ressources nécessaires dans le cadre du message relatif à l'encouragement de la formation, de la recherche et de l'innovation 2025 à 2028. 

QS Ranking 2025 L’EPFZ et l’EPFL bien placées

Dans le QS World University Ranking 2025, l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) conserve son rang (7 en 2024) et défend ainsi sa place de meilleure université d'Europe continentale. De son côté, l'EPFL gagne dix places (26). Les universités de Zurich (109), Bâle (131), Genève (155), Berne (161) et Lausanne (224) perdent en revanche plusieurs places par rapport à l’année précédente.

Point de vue

Des corrections ciblées du Message FRI

Bettina Balmer
Conseillère nationale, membre du Team politique FUTURE

Le Conseil national se prononcera durant cette session sur l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pour les années 2025-2028 – et ce, à un moment où la pression budgétaire dans tous les domaines de la Confédération est plus forte qu’elle ne l’a été depuis longtemps. Après la consultation du Message FRI de l’été dernier, le Conseil fédéral a encore réduit les investissements prévus d’un demi-milliard de francs. Les acteurs du domaine FRI subissent les conséquences de plein fouet.

Au sein de la CSEC et de la CdF du Conseil national, nous avons fait preuve de créativité, pour apporter des modifications sur mesure qui pèsent le moins possible sur le budget fédéral. Une priorisation des contributions de base permet aux hautes écoles cantonales de faire face à l’augmentation du nombre d’étudiant-es, sans mettre en péril la qualité de l’enseignement et de la recherche. Une réduction supplémentaire prévue dans le domaine des EPF est évitée. Les institutions de ce domaine peuvent ainsi continuer à mener leur initiative comme prévu dans le domaine de l’intelligence artificielle, où la Suisse ne saurait se laisser distancer. La formation professionnelle et les institutions d’encouragement de la recherche, qui subissent également une baisse brutale de financement en 2025, bénéficient d’une plus grande sécurité de planification grâce à une légère haussedes moyens.

Ces corrections obéissent à une devise : elles sont ciblées et se concentrent sur le strict nécessaire. Nous pouvons ainsi poser les jalons pour que le pôle FRI suisse reste compétitif au cours des quatre prochaines années.